Handball Rhône-Eyrieux Ardèche


2019-2020
News
Interview Serge Pauchon
< | >

Interview Serge Pauchon

Publié le 27 septembre 2019 par

Interview Serge Pauchon

HBRE: Bonjour, peux tu te présenter en quelques mots et nous raconter ton "parcours" dans le handball?

Serge PAUCHON: J’ai 55 ans, marié et 3 enfants. Deux font du handball dans notre club (Quentin joueur de la N3 et Marin arbitre pour le club). Je suis au club depuis 2010. J’ai débuté le handball à Gap jusqu’en junior (-18) puis pour des raisons professionnelles j’ai eu une grosse interruption. Arrivé dans la région, je me suis installé à Charmes et intégré l’ASCSG de 2002 à 2009 où j’ai occupé plusieurs postes durant ces 7 années. Au HBRE depuis, j’ai entraîné plusieurs catégories jeunes et séniors en région. Membre du bureau depuis 8 ans, je suis vice-président sportif pour la troisième saison. Parallèlement, je suis conseiller technique sportif handball pour la gendarmerie depuis 2015. J’ai en charge la sélection et la préparation des équipes nationales féminines et masculines de la gendarmerie pour le championnat de France militaire avec un palmarès très correct (3 titres de champion de France féminin et 1 titre masculin).

Peux tu nous dire quel est le rôle d'un vice-président?

Mon rôle n’est pas exhaustif, mais il est avant tout dirigeant avec l’équipe du bureau pour organiser et planifier la vie du club. J’ai en charge plus particulièrement la partie sportive du club en relation avec les entraîneurs et Bastien Gaudevin notre salarié. Je suis également le référent entre les séniors I et II et les membres du bureau pour régler tout les problèmes et relayer les informations vers le président. Je seconde et travaille en étroite collaboration avec Nicolas Lefèbvre, le président. On ne passe pas une journée sans se contacter pour régler les affaires courantes.

Tu es donc accès sur le sportif, qu'attends tu de cette saison?

Tout d’abord, il est important de rappeler que nous sommes une association sportive dirigée par des bénévoles pour que ses membres puissent pratiquer leur sport favori dans les meilleurs conditions. L’ensemble des acteurs passent et donnent énormément de leur temps pour cela. Nous voulons et souhaitons que la saison se passe le mieux possible et que chacun se fasse plaisir à tous les niveaux. En plus de cela et fort de notre expérience (grâce à nos prédécesseurs), nous avons la chance de pouvoir jouer un niveau qui s’élève chaque année tout en conservant cet esprit club cher à notre identité. On y retrouve l’esprit familial et convivial qui tendent à disparaître dés que le niveau national est atteint. Il faut conserver ce plaisir de se retrouver. C’est ainsi que le club grandira et progressera. Quand un club se porte bien et attractif, il se développe.

Avec la reprise de la compétition qui arrive, dis nous quels sont les collectifs du HBRE cette saison?

Ils sont sensiblement identiques à l’année dernière. Nous avons cette année, pour la première fois au club (encore un signe de notre développement et de la bonne santé du club) une section « Baby Hand » qui s’ouvre le samedi matin ce qui va faire plaisir à beaucoup de parents qui attendaient cela depuis des années. Les moins de 11 mixtes n’ont pas encore leur calendrier, les moins de 13 ans filles et garçons évoluent en Excellence Aura. Nous espérons avoir deux collectifs en garçons. L’entente avec Loriol nous permet d’avoir des moins de 15, moins de 16 en excellence Aura et bien sur des moins de 18 en CF. Le second collectif des 18 garçons sera lui aussi en excellence Aura ce qui est très bien pour une seconde équipe en moins de 18 lorsqu’on connaît le niveau de la ligue Auvergne Rhône Alpes. Quant aux séniors, la réserve grâce à son titre de l’année dernière, va pouvoir retrouver les parquets de la région avec un niveau honneur qui fait plaisir à retrouver. Et pour terminer, l’équipe fanion reste en poule 7 de la nationale 3.

Pour finir quels sont les objectifs du club pour le futur?

Les objectifs des clubs sportifs sont tous les mêmes : gagner le plus de matchs possibles, c’est l’essence même de la compétition. Ça c’est l’objectif idéal, mais sérieusement, il faut que tout le monde y trouve son compte et puisse jouer au niveau qui est le sien. C’est aussi pour cette raison que nous nous sommes rapprochés du club de Loriol dans les catégories jeunes. Notre objectif général c’est de développer le handball dans notre secteur pour que les meilleurs accèdent au haut niveau, que les jeunes apprennent et progressent dans le sillage des aînés. Nous venons pour la seconde année consécutive d’avoir une équipe en moins de 18 championnat de France et c’est une grande fierté. C’est un aboutissement du travail acharné depuis plusieurs années. Nous espérons nous qualifier rapidement dés la première phase et ainsi marquer notre territoire. Le développement de la filière garçons au lycée Vincent d’Indy est également un sujet qui nous tient à cœur, et l’arrivée du club de Loriol dans ce partenariat ne peut qu’être positif pour nos jeunes. Un nouveau titre de champion de France UNSS serait également le bien venu. Le club est ambitieux mais raisonnable et souhaite lorsque cela sera possible, pouvoir créer un second poste de salarié, car les missions augmentent chaque année. Il faudra faire un gros effort dans le secteur partenariat privé et public. Pensionnaire de la N3, le staff travaille énormément avec les joueurs et surtout les jeunes formés au club et aimerait bien se frotter à la N2 lorsque les fondations de la « maison » seront solides.

Merci

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.